LA règle d'or pour réaliser une entrevue


11 juin 2012  |  Mis en ligne à 22h30  |  Modifié à 23h00  |  Andy Nulman
Il y a des années, j’ai appris une petite leçon de l’humoriste canadien Howie Mandel du temps où je faisais la copromotion de sa première tournée nord-américaine.
 
Partager:  
avatar
Andy Nulman est le fondateur de Just For Laughs et d'Airborne Mobile qu'il a vendu pour 100 M$.
 

Nous faisions alors la tournée des médias – télévision, radio et médias écrits – et, au cours de l’une des entrevues, l’intervieweur lui a demandé s’il était un farceur sur le plateau de tournage de St. Elsewhere, une émission de NBC où il tenait la vedette.

Howie s’est mis alors à raconter une série d’histoires comiques et de coups pendants et à donner l’impression que son quotidien ressemblait à la vie dans une résidence étudiante.

Au cours du trajet menant à la prochaine entrevue, je lui ai demandé alors si ses journées étaient aussi folles qu’il le racontait.

«Es-tu fou? Il me tuerait!», m’a-t-il alors répondu du tac au tac. «C’est une business. Si je niaise sur le plateau, ça leur coûte une fortune. Quand on est là, c’est le boulot. Du vrai boulot. Des heures et des heures à bosser.»

«Alors, pourquoi leur as-tu dit que c’était comme un cirque?»

«Penses-tu qu’ils veulent vraiment connaître la vérité? Ce serait moche. C’est ce que les médias veulent entendre de ma part, ce qu’ils s’attendent de moi.»

Et c’est alors que j’ai appris que dans le show business, ou dans n’importe quel milieu d’affaires, une entrevue n’a rien à voir avec les faits. Ce qui compte, c’est la vente.

Comme le disait le fameux Jack Nicholson dans le film Des hommes d’honneur (A Few Good Men), «ce n’est pas que l’auditoire ne peut pas accepter la vérité, c’est juste que la «vente» est plus facile à digérer».

Pourquoi je vous parle de ça? L’idée m’est venue à la suite d’une entrevue mise en ligne, la semaine dernière, sur le site IdeaMensch. Il y a un mois de cela, ce site m’a envoyé une série de questions afin de réaliser une entrevue. J’ai vérifié alors le site et découvert une douzaine de personnes vraiment, mais VRAIMENT brillantes.

La plupart ont reçu les mêmes questions que moi et les ont répondus de façon diligente et intelligente. Mais en bout de ligne, c’était couci-couça.

Pour cette raison, j’ai laissé traîner le questionnaire dans ma boîte de courriels pendant quelques semaines. Et je me disais : si je suis pour faire comme eux, voulez-vous me dire pour l’amour du bon Dieu pourquoi quelqu’un souhaiterait lire mon entrevue  - sauf sans sans doute ma famille et des chums qui rouleraient des yeux? En toute franchise, à qui ça peut foutre quel livre je recommande?

Et c’est alors que j’ai pensé à Howie.

J’ai décidé de ne pas faire preuve de prudence, d’éliminer tous les filtres, et d’être divertissant plutôt que factuel. Le résultat : j’ai eu un fun noir à remplir le questionnaire. Et j’étais tellement insolent que je croyais sincèrement que le site ne publierait jamais cette entrevue irrévérencieuse et frondeuse.

Mais le site l’a publié, et même si ce n’est pas le meilleur baromètre au monde, l’entrevue comptait plus de «J’aime» que toute autre entrevue de mémoire récente d’IdeaMensch.

Une entrevue est une occasion de vente. C’est une plateforme pour divertir, convaincre, faire connaître son point de vue ou sa position. Pour ce qui est des faits, eh bien, il y a toujours Wikipedia ;)

Alors, la leçon que m’a donnée Howie s’est métamorphosée en une nouvelle qui est maintenant ma ligne directrice pour toute entrevue que je ferai à l’avenir, y compris pour Juste pour rire :

Oubliez les faits et dites plutôt aux gens ce qu’ils VEULENT entendre. Et faites le de façon divertissante.

Si vous faites cela, les gens continueront de vous poser des questions. Et d’autres questions signifient d’autres occasions de vendre.

Pour paraphraser une vieille expression de la série télévisée X-Files, «la vérité se trouve peut-être là-bas. Mais être lâ peut être plus précieux que la vérité.»

 
Welcome, visitor!

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces attributs et tags HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>