facebook-bourse
L'explication psychologique du comportement des investisseurs de Facebook


18 juin 2012  |  Mis en ligne à 09h09  |  Modifié à 17h17  |  Gilles des Roberts
Les investisseurs ont écouté leur coeur plutôt que leur cerveau quand ils ont acheté des actions de Facebook.
 
Partager:  
 

ReadWriteWeb indique que le comportement irrationnel des petits investisseurs qui ont ignoré les signes évidents de contre-performance du titre du réseau social pour se précipiter sur le premier appel public à l’épargne s’explique par le biais de disponibilité.

Essentiellement, ces investisseurs ne se sont pas fiés à leur jugement économique mais plutôt au rôle que joue Facebook dans leur vie quotidienne.

Ils étaient dans leur zone de confort en acquérant des actions d’une entreprise qu’ils avaient l’impression de connaître parfaitement car ils l’utilisent tous les jours et ils étaient confortés par le fait que 900 millions d’autres personnes partageaient cette expérience.

Ils sont également plus pauvres car depuis son émission, le titre de Facebook a perdu 25 % de sa valeur.

 
Welcome, visitor!

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces attributs et tags HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>